Comment fonctionne la chirurgie ?

 

Le principe de la chirurgie de l'obésité est d'améliorer le rassasiement et prolonger la satiété pour un volume d’aliment ingéré réduit. Il existe 3 grandes techniques chirurgicales : les trois associent des mesures de réduction du volume de l’estomac avec pour le court circuit gastrique, une dérivation de l’intestin permettant de réduire l’absorption des aliments.

L’anneau gastrique ajustable

Anneau placé à la partie haute de l’estomac constituant une réduction de la poche gastrique. La sensation de rassasiement est ainsi plus rapide. L’anneau est ajustable, c’est à dire que l’on peut le serrer ou le desserrer en fonction des besoins ressentis.

 

La gastrectomie longitudinale (sleeve gastrectomy)

 

Les 2/3 de l’estomac sont retirés en le coupant sur sa longueur.  Les parois de l’estomac sont agrafées pour former un tube. L’estomac produit une hormone (la grhéline) qui stimule l’envie de manger (c'est cette partie de l'estomac qui est retirée).

Le court-circuit gastrique (gastric bypass)

La taille de l’estomac est réduite à une petite poche qui est branchée sur une partie plus distale de l'intestin. Les aliments ne sont plus en contact avec les sécrétions d'enzymes digestives et sont moins assimilés. Cette opération court-circuite une petite partie de l’intestin. Le court circuit gastrique (gastric by pass)a un effet sur  les hormones gastrointestinales (incrétines) qui diminue la sensation de faim et améliore le diabète de type 2.

La préparation à la chirurgie

 

La chirurgie est un outil dont l’efficacité s’inscrit dans un temps donné. Cet outil s’ajoute aux autres outils nécessaires au contrôle du poids. La chirurgie peut s’intégrer dans votre démarche de changement mais elle ne constitue pas une solution globale. Cet élément est particulièrement important pour la réussite du projet chirurgical sur le long terme. C’est le rôle de la prise en charge préalable et de long terme sur le CELIOBE.

 

Accompagnement préopératoire au CELIOBE

  • Bilan préopératoire : il se réalise au cours d’une hospitalisation courte où sont réalisés tous les bilans nécessaires : prise de sang, fibroscopie oesogastroduodénale, radiographies, enregistrement polysomnographique (pour la recherche du syndrome d'apnée du sommeil), bilan cardiovasculaire.

  • La préparation comportementale : elle est systématique pour tous les patients. L’objectif est de travailler les sensations alimentaires et d’anticiper les changements induits par la chirurgie (diététique, relation au corps…). Ce travail s’effectue par des consultations individuelles avec le médecin nutritionniste ainsi que dans une démarche en groupe restreint, guidé par notre psychologue et notre diététicienne, permettant également des rencontres et échanges avec des personnes opérées.

Le suivi post opératoire

 

Considérons les différentes phases post-opératoires :

  • le premier mois : c’est la phase de cicatrisation où l’alimentation est hachée, les sensations sont réduites, peu d’appétit, peu d’envie puis la phase de réintroduction des aliments en morceaux avec de nouvelles sensations

  • une deuxième phase où la perte de poids est plus rapide et qui est variable selon le type de chirurgie.

    • Avec l’anneau gastrique ajustable: un nouvel apprentissage se met en place pour "apprivoiser" votre anneau dans votre vie quotidienne, faire de lui un allié…

    • Avec la gastrectomie longitudinale (sleeve gastrectomy) ou le court-circuit gastrique (gastric bypass), Les sensations peuvent être totalement différentes de ce que vous connaissiez auparavant : diminution de la faim, modification du goût ou des préférences alimentaires. La réduction du volume alimentaire est facilitée par la baisse de l’envie de manger. Il est nécessaire d'être accompagné sur le plan nutritionnel pour éviter les carences vitaminiques.

    • Parallèlement, votre corps change… De nouvelles sensations y compris alimentaires apparaissent, sensations parfois oubliées, voire nouvelles pour vous… Une redécouverte qui nécessite d'être accompagné pour mieux comprendre et appréhender ces changements rapides !

  • Une troisième phase de maintien où les effets de la chirurgie s'atténuent, où vous vous retrouvez dans une nouvelle image avec toutes les composantes de ce changement. Dans cette phase, l'accompagnement nutritionnel doit également être de mise pour éviter que ce qui a pu être à l’origine de la prise de poids "avant" ne le redevienne "après". C’est à ce moment que la préparation préalable et l'accompagnement prennent tout leur sens.

Toutes ces modifications doivent être anticipées et préparées pour une réussite sur le long terme de votre projet chirurgical.

 

- En cas de nécessité, nos chirurgiens et nos médecins se tiennent à votre disposition à tout moment pour répondre à vos questions ou problèmes éventuels.

- En plus de ces consultations éventuelles, le suivi comprend un parcours systématique:

  • Par les chirurgiens: le chirurgien vous reçoit en consultation 1 mois et 1 an après l'intervention pour faire le point sur la cicatrisation et les évolutions corporelles liées à la chirurgie.

  • Par les médecins: Ce suivi la vie durant s'explique par la nécessité de surveillance clinico-biologique (risque de carences en vitamines). De plus, les effets de la chirurgie de l'obésité s'épuisent dans le temps et l'accompagnement permet de travailler à la stabilisation du poids sur le long terme pour éviter une reprise éventuelle de poids. Prendre un risque opératoire constitue un risque en soi et il serait dommage de reprendre du poids dans les années qui suivent en raison d'un manque d'accompagnement.

 

CeLiObe

69 Rue de la Louvière, 59800 Lille

03 20 15 77 68

  • w-facebook